Convergence RH

Organisateur

Convergence RH
Téléphone
04 98 01 60 50
Email
info@convergencerh.com

Date

02 Juil 2021
Expired!

Heure

9 h 00 min - 17 h 00 min

Labels

Atelier

Les 18ème rencontres du coaching professionnel de Convergence RH

Ces 18ème Rencontres se fondent sur l’idée que le coaching professionnel a une fonction sociale et sociétale.

Accompagner les personnes et les groupes dans un environnement traversé par des crises multiples implique d’interroger les repères et de (re)penser les pratiques.
La particularité de la situation que nous vivons n’est probablement pas sans rapport avec la multiplicité et, la simultanéité des crises au point que nous pourrions parler de « crises systémiques ». Le terme de crise s’est invité dans nos espaces de vie et s’y est installé faisant désormais parti de nos paysages : crise économique et financière, crise du travail, crise sociale, crise sociétale, crise des identités, crise politique et de la démocratie, crise écologique et environnementale…. La liste peut s’avérer infinie alors même que s’y ajoute maintenant, la crise sanitaire.

Pour les individus et les collectifs vivre et parfois subir les bouleversements, les transformations induites par les crises entraine de multiples questions sur leurs activités, leur rapport au travail, les relations entre les vies familiales, professionnelles, sociales, personnelles… et plus largement, ces « crises » ouvrent à un questionnement sur le sens.

Comment aborder les dimensions systémiques des crises auxquels les personnes, les groupes font face ? Quelles pratiques développer ? Quels dispositifs imaginer ? Que ce passe t-il pour l’accompagnant, le coach eux-mêmes influencés par les crises du monde lorsqu’ils accompagnent ? Sur quels repères compter ? De quelle manière les crises nous conduisent- elles à (re)penser l’accompagnement ?

Six ateliers organiseront la journée qui se conclura avec une mise en perspective philosophique.

Atelier 1. « je » dans un monde de crises

Nous devons accepter de changer pour rester nous-mêmes affirmait Simone de Beauvoir. L’Homme façonne le monde dans lequel il vit et en retour, le monde dans lequel il vit le façonne. Alors quels sont les effets sur nous-mêmes des bouleversements dans lesquels collectivement et individuellement nous sommes embarqués ? Chacun de nous est le produit d’une histoire ; qui est loin de n’être que personnelle comme nous le montre un peu plus la crise sanitaire ; histoire de laquelle il nous appartient d’en devenir le sujet. Comment ce processus par lequel nous advenons comme sujet opère t’il en temps de crises ?

A partir de quelques exemples de la pratique du coaching professionnel nous discuterons ce processus qui nous engage à nous faire sujet de notre histoire autant que de notre présent et nous le mettrons en perspective avec les notions d’identité, de moi et de « je ». Car « je » n’est pas moi…

Animé par Philippe BIGOT


Atelier 2. S’engager dans l’incertitude

La crise que nous traversons constitue un moment inédit, susceptible de nous amener à prendre conscience des choses importantes voire essentielles pour nous, à repenser nos priorités et notre impact sur le monde. C’est la première étape. Encore faut-il ensuite résister à la tentation de la facilité et du découragement face à la potentielle ampleur de la tâche !

Au cours de cet atelier, vous serez invités à vous forger votre boussole éthique pour avancer de manière alignée et authentique dans la direction qui fait sens pour vous.

A l’issue de ce temps réflexif et expérientiel vous repartirez avec : une clarification des valeurs fortes qui vous animent, une prise de conscience des mécanismes d’évitement de la difficulté qui se dressent sur votre route et un engagement pris avec vous-même de mener à bien une action à deux actions riches de sens.

Animé par Claire DELEPAU


Atelier 3. Temps de crise : quand l’écriture nous accompagne

Crise : déjà le mot et nous y sommes : écrire la crise et s’écrire en temps de crise. Du latin crisis nous retiendrons l’idée de la manifestation grave d’une maladie et du grec krisis, celle de la décision. Et comme les coachs privilégient la logique du « et » à celle du « ou », nous combinerons les deux sens au cours de cet atelier. L’écriture mènera l’enquête à partir :

  • D’exemples illustres d’écrivains dont la traversée d’une crise a été porteuse de sens (Jorge Semprún, Boris Cyrulnik, bien sûr Viktor Frankl et nombre d’autres). Nous ferons une incursion dans l’écriture scénaristique également, ne serait-ce qu’avec la série « En thérapie » adaptée en France en prenant appui sur les attentats du Bataclan ou encore, « Oui, mais… » ou « La thérapie du bonheur »
  • De propositions d’écriture auxquelles s’adonner selon l’humeur du moment.

Animé par Emilie DEVIENNE


Atelier 4. Le temps des crises, temporalités de l’accompagnement

La présence de la COVID 19 est une épreuve qui nous concerne tous, au même moment. Dans Savoir être coach. Un art, une posture, une éthique[1], j’ai évoqué ce qui – dans le parcours de l’accompagnant – lui permettait de se situer au bon endroit parce qu’il a déjà éprouvé et élaboré en partie ce que vit l’accompagné dans son rapport au travail

Pour le dire autrement, en temps ordinaire, la temporalité du praticien n’est pas tout à fait la même que celle de l’accompagné. Avec le virus, nous voici tous confrontés, en même temps, à nos limites et au nécessaire déploiement de notre créativité. Cette épreuve nous fait vivre ensemble, accompagnant et accompagné, une grande traversée.

Cette crise, dont l’étymologie renvoie à changement et opportunité, nous ouvre à de nouvelles dynamiques. Il est question de chercher des ressources en profondeur puisque celles de notre conscience limitée se révèlent bien souvent insuffisantes. Ce voyage à l’intérieur de nous-mêmes nous invite à accepter nos limites et notre interdépendance avec les mondes du vivant. Nous avons besoin les uns des autres et c’est à cet endroit que notre vulnérabilité est notre force. Accompagnant et accompagné, ensemble.

Alors quelles sont ces ressources ? Ce qui nous arrive aujourd’hui est déjà arrivé. Les épidémies sont l’une des grandes expériences de l’humanité, au même titre que les guerres et les famines. Il nous faut donc chercher dans le passé pour penser notre futur. Les expériences des générations précédentes sont à notre disposition pour peu que nous en réactivions la mémoire.

Cette mémoire nous est accessible à travers notre patrimoine culturel : nos histoires transgénérationnelles, les grands récits de l’humanité en sont les matrices. C’est tout un patrimoine qui peut nous soutenir dans ce temps malade. C’est ce patrimoine individuel et collectif que nous explorerons dans cet atelier.

[1] R.-M. Halbout, Savoir être coach. Un art, une posture, une éthique. Eyrolles, 2è édition, 2015.

Animé par Reine-Marie HALBOUT


Atelier 5. Décider en temps de pandémie

En temps ordinaire, les dynamiques de prise de décision font partie des thématiques travaillées en coaching. En temps de pandémie COVID-19 que nous vivons depuis plus d’un an, et compte tenu de l’état d’urgence sanitaire qui dicte ses mesures, cette thématique se fait plus insistante, les dirigeant.e.s que nous coachons étant amené.e.s à s’interroger sur leur véritable champ d’action et de prise de décision, oscillant parfois entre soumission et exaspération face à un « millefeuille d’impératifs ». Ainsi ce contexte de crise incite chacun.e à détricoter la manière dont il ou elle pense, construit et assure sa fonction de dirigeant.e et, en miroir, à se préserver ou à se reconstruire des marges de manœuvre.

Cet atelier propose donc d’interroger d’un point de vue anthropologique :

  • Le contexte de pandémie dans lequel nous vivons qui impacte l’environnement de travail : peur et réponse sécuritaire en retour ; envie de retrouver du collectif et satisfaction à fonctionner en télétravail ; valorisation du bien-être au travail et situation économique et sociale qui se dégrade…
  • Les 3 principales dimensions à l’œuvre dans la prise de décision exacerbées par le contexte de pandémie :lesdimensions de la rationalité, des valeurs et du politique qui tout à tour se combinent ou s’opposent, se cachent ou s’imposent.

Apports et échanges d’expériences rythmeront cet atelier afin de dessiner des pistes de réflexion et d’action utiles dans sa pratique de coach.

Animé par Marie REBEYROLLE


Atelier 6. Avoir 20 ans en 2021 : quelles perspectives possibles ?

Accompagner les jeunes adultes, dans cette période si particulière de crises successives qui génèrent en eux une perte de perspectives, est l’un des nouveaux défis des accompagnants.

La crise économique, les gilets jaunes, les attentats, le Covid 19, l’urgence climatique et son effondrement programmé…ont fait du mal à la jeunesse. Les jeunes ont perdu de vue leurs moyens de vivre, d’espérer, d’être ensemble.

Et pourtant c’est l’âge des choix déterminants pour leur vie : choisir une orientation, un métier, une première expérience professionnelle. Des choix qui vont conditionner leurs premiers pas dans la vie professionnelle.

Alors comment aider cette génération à reprendre espoir et à se projeter dans l’avenir ?

Animé par Dina SCHERRER


Plénière L’insoutenable vulnérabilité de l’être…

Ponctuation philosophique de fin des Rencontres

Animé par Pierre LE COZ

 

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *